webleads-tracker

L’intérêt d’un contenu web de qualité pour votre positionnement

SEO

05 déc L’intérêt d’un contenu web de qualité pour votre positionnement

Un contenu rédactionnel de qualité est aujourd’hui la clé d’un bon référencement naturel sur les moteurs de recherche. Il permet aux sites internet d’obtenir un positionnement google avantageux et par conséquent un trafic élevé. De nombreuses techniques sont à connaître pour produire des textes appréciés des robots comme des lecteurs.

L’importance du positionnement dans les résultats des moteurs de recherche

Les sites voulant augmenter leur trafic ont tout intérêt à apparaitre dans les deux ou trois premières pages de résultats de google. La plupart du temps, leur objectif est même d’atteindre le top 3 des résultats. Faute de quoi, aussi intéressantes soient-elles, leurs pages seront perdues parmi des millions d’autres. S’il est difficile de se placer en tête de liste, cette mission n’est pas impossible. En développant une bonne stratégie et en utilisant divers techniques de SEO, un site de niche ayant peu de concurrence pourra atteindre cet objectif.

Apparaître sur la première page de google le nerf de la guerre

Suite à une recherche sur un moteur de recherche, la quasi-totalité des internautes cliquent sur un ou plusieurs liens apparaissant sur la première page de résultats. Même s’ils vont visiter les deux pages suivantes, un pourcentage infime d’entre eux appuieront sur le bouton de leur souris. Il est donc essentiel pour un site d’être présent sur la première page s’il veut générer beaucoup de trafic.

Développer sa communauté

Réussir à avoir beaucoup de visiteurs est une première étape. Il faut ensuite savoir les garder en leur proposant réellement ce qu’ils sont venus chercher. Un résultat de recherche promettant monts et merveilles aux internautes sans avoir quoi que ce soit à leur offrir ne se démarquera en rien. Pour avoir un trafic élevé et régulier, un site doit proposer des contenus donnant envie de l’explorer, d’y revenir plus tard, de partager avec ses amis, de s’abonner, etc.

Les moteurs de recherche veulent du contenu rédactionnel de qualité

Comme toutes les entreprises, Google, Bing ou encore Yahoo (et oui les deux existent encore) ont une idée principale en tête : créer des bénéfices et donc garder leurs clients. Pour que les internautes continuent à utiliser leurs services, ils vont faire en sorte de leur offrir ce qu’ils veulent. Si les utilisateurs ne trouvent jamais ce qu’ils cherchent sur un moteur de recherche, ils iront en voir un autre et ainsi de suite jusqu’à ce qu’ils en trouvent un suffisamment performant à leur goût. Pour cette raison, les moteurs de recherches ont tendance à mettre en avant des sites considérés pertinents et offrant des informations de qualité.

Les critères d’un contenu de qualité selon Google : entre récompenses et sanctions

On pourrait se croire de retour sur les bancs de l’école en lisant ces deux mots, et pourtant c’est bien de positionnement sur les moteurs de recherche dont il s’agit. Ceux-ci récompensent les bons sites en les rendant visibles, c’est-à-dire en les faisant monter dans les pages de résultats ou bien les sanctionnent en les faisant, pour ainsi dire, disparaître de la circulation. Google étant le moteur de recherche le plus utilisé au monde, il est particulièrement important de faire en sorte de lui plaire. Pour cela, il faut connaître ses goûts en matière de pages internet.

Comment se faire récompenser ?

Les sites proposant des contenus qui répondent correctement à la recherche des internautes se verront récompenser. Cette pertinence est mesurée notamment par l’observation du taux de rebond, c’est-à-dire le nombre de fois où un utilisateur a quitté le site sans avoir consulté une autre page. Par exemple, si une personne clique sur un résultat, ferme la page rapidement puis clique sur un autre résultat, cela indiquera que la première page visitée n’était pas pertinente. Cette information sera prise en compte par l’algorithme du moteur de recherche qui aura alors tendance à baisser le classement de la page sur les mots-clés choisis pour cette recherche. La recherche de bons mots-clés est donc un point important du travail de référencement d’un site. Autre facteur, le temps passé par les internautes sur la page sélectionnée en résultat et sur le site. Plus les visiteurs resteront longtemps, plus le site sera considéré comme approprié à la recherche effectuée.
Google récompense les pages apportant une vraie valeur ajoutée, c’est-à-dire les articles uniques : le plagiat total ou en partie conduira directement à une sanction. De plus, si le moteur trouve plusieurs résultats identiques, il ne va en présenter qu’un seul. Tous les autres passeront à la trappe. C’est la raison pour laquelle les sites de e-commerce rédigent des fiches produit uniques plutôt que de reprendre la description du fabricant. De cette manière, ils s’assurent une meilleure visibilité.
Les sites ayant une bonne réputation sont mis en avant par Google. Il s’agit de sites enregistrant beaucoup de trafic mais étant aussi reconnus par une grande quantité d’autres sites. Les backlinks c’est-à-dire les liens pointant vers un site sont donc très recherchés car c’est un important critère de sélection. Plus de sites proposent de lien vers un autre site, plus celui-ci sera populaire et donc défini comme expert par les moteurs de recherche.
Google aime les textes frais. Il a tendance à mettre en avant les sites enrichissant leurs pages de contenus neufs régulièrement. Ce critère explique pourquoi les entreprises proposent de plus en plus souvent un blog sur leur site de vente ou leur site vitrine. Cela leur permet d’actualiser souvent leurs pages mais également de rester en contact régulier avec leur audience. C’est l’occasion pour eux de délivrer des conseils en rapport avec leurs produits ou leurs services. C’est une bonne manière d’installer une relation de confiance avec leur clientèle.

Comment se faire sanctionner ?

La meilleure façon de tomber dans les oubliettes d’internet est de créer des pages sur-optimisées où le mot-clé principal apparaît tous les trois mots. Ce genre de contenu n’apporte rien aux internautes et n’intéresse donc pas les moteurs de recherche. Il faut donc veiller à garder un bon équilibre en ce qui concerne la présence d’un mot-clé. Comme Google ne dévoile pas les secrets de ses algorithmes, personne ne sait exactement quel est le ratio idéal. Plusieurs théories circulent mais il est tout de même courant d’entendre dire qu’il ne faut pas écrire plus d’une fois un mot-clé pour 100 mots. À chacun de tester et d’expérimenter !
Copier mot pour mot les textes des autres risque également d’agacer Google. Non seulement cette pratique est illégale, mais en plus elle prend énormément de place inutilement et fait perdre du temps aux robots. Tout comme il ne sert à rien d’avoir 15 exemplaires du dernier Harry Potter chez soi, il est inutile d’avoir le même texte en 50 exemplaire sur le net. Les sites abusant du vol de contenus sont mis à l’index !
Intégrer de trop grosses doses de publicités sur une page au point de gêner la lecture d’un article n’est pas non plus bien vu des moteurs de recherche. Les publicités destinées au plus de 18 ans sont également à proscrire.

Créer un bon contenu

Les robots des moteurs de recherche n’indexent que du contenu rédactionnel. Une page doit donc comporter du texte pour être visible. De plus, le nombre de mots importe : Google ne s’intéresse pas aux textes courts comportant moins de 150 ou 300 mots selon les sources (le référencement n’est pas une science exacte). Il montre une nette préférence pour les articles traitant un sujet en profondeur et comprenant donc au moins 1000 mots.
Pour nos clients et afin d’être au plus haut de la qualité, nous sommes plutôt actuellement à un minimum de 1500 mots par article.

Travailler et intégrer ses mots-clés avec soin

Trouver les bons mots-clés pour définir le contenu de ses pages internet est certainement le travail le plus important à réaliser pour obtenir une bonne position dans les pages résultats. Si une entreprise de plomberie choisit pour mots-clés principaux « jouet » et « tortue », c’est évident qu’aucune personne souhaitant faire appel à un professionnel pour réparer une fuite d’eau ne la trouvera. Par contre, des grands-parents voulant acheter une tortue en peluche à leur petit enfant pour Noël auront peut-être l’occasion de se demander s’il ne serait pas temps d’engager des travaux de rénovation dans leur résidence secondaire…

Se mettre à la place des internautes

Il faut donc essayer d’imaginer ce que les internautes taperont dans la barre de recherche pour tomber sur le site qui pourra répondre à leurs attentes réelles. Cela peut être un seul mot-clé courant et peu précis comme «trafic» par exemple, auquel cas, la concurrence sera rude. Mais cela peut être aussi une suite de mots-clés plus précis ou bien encore des phrases à la forme interrogative comme « comment augmenter le trafic de son site internet ? ». Ce type de recherche utilisant des expressions dites de longue traîne est de plus en plus utilisé par les internautes et donne plus de chance aux sites de niche d’être trouvés.

Travailler le champ lexical des mots-clés

Pour aider les robots des moteurs de recherche à bien indexer une page, il faut contextualiser un maximum les propos énoncés dans le texte. Reprenons l’exemple du mot-clé « trafic » : il peut être compris de différentes manières et c’est pour cette raison que les résultats d’une telle recherche risquent de ne pas être ciblés. Le champ lexical construit autour de ce mot-clé aidera les robots à comprendre de quoi parle la page. Ainsi, si « trafic » est entouré de mots tels que : voiture, embouteillage, circulation, route, etc. la page sera référencée dans la catégorie « trafic routier ». Par contre, s’il est accompagné de mots tels que : site, statistiques, taux de rebond, visiteur, accès direct, organique, etc. le mot-clé sera compris dans le sens « taux de visite d’un site internet ». Il est donc essentiel de se demander quels mots permettent aux robots de bien comprendre de quoi parle une page.
De même, il faut faire attention à utiliser des synonymes et variations des mots-clés choisis. Tout d’abord, cela évite les répétitions relativement désagréables pour le lecteur. Cela permet aussi de ne pas saturer le texte du même mot-clé et risquer d’être sanctionné. Mais surtout, l’utilisation de variations et synonymes du même mot-clé permet de mieux contextualiser le propos et de prendre en compte toutes les recherches possibles et imaginables faites par les utilisateurs. Par exemple, si le mot-clé d’une page est « voiture », le texte aura tout intérêt à comprendre les mots : véhicule, auto, etc. Car le site n’utilisant que le mot-clé « voiture » risque de passer à côté de la recherche « véhicule d’occasion ».

Intégrer les mots-clés correctement

Une fois les mots-clés déterminés, il faut les placer à des endroits stratégiques appelés aussi zones chaudes : ce sont les endroits où les robots regardent en priorité. Il s’agit notamment des titres h2 puis h2, du chapô, des balises méta-description, des URL, des textes d’ancrage des liens internes et externes ou encore des noms de fichiers et des attributs alt des images. Les mots-clés doivent impérativement apparaitre dans toutes ces zones visitées par les robots. Bien sûr, ils doivent être aussi placé dans le corps du texte, de préférence au début car Google s’intéresse peu à la fin des articles.

Retenir le lecteur

Inciter l’utilisateur à rester sur sa page est le premier objectif d’un site internet. Cela signifie plus de trafic, plus de notoriété et donc plus de chiffre d’affaire. Les internautes sont sensibles à différents critères en fonction de leur âge, de leur sexe ou encore de leur catégorie socio-professionnelle. Il faut donc bien déterminer sa cible avant de proposer ses contenus. Utiliser le même « langage » que ses clients potentiels est la base de toute communication.

Apporter une expertise

Une fois la cible bien définie, il est nécessaire de comprendre ses besoins. « Que cherchent nos lecteurs ? En quoi pouvons-nous les aider ? Comment combler leurs besoins de manière efficace et agréable ? » Voici le genre de questions que doit se poser une entreprise qui veut faire décoller son site internet. Les internautes gèrent une énorme quantité d’informations de manière quotidienne. Il est vital pour eux de faire le tri et d’établir des liens de confiance avec certaines ressources disponibles en ligne. Un site doit donc fournir des informations pertinentes, utiles et facilement accessibles. Un utilisateur aura beau trouver un site intéressant, il n’ira jamais lui rendre visite si chaque page met 15 secondes à s’afficher.
Les gérants de site peuvent produire eux-mêmes leurs textes s’ils maitrisent bien leur sujet. Dans le cas contraire, ils ont la possibilité de faire appel à des professionnels de l’écriture comme des journalistes ou des rédacteurs web. Ces derniers ont la particularité de connaître les techniques d’optimisation qui favorisent une bonne visibilité sur les moteurs de recherche.

Aller droit au but

Les internautes naviguent facilement d’une page à l’autre sans se retourner. Si un contenu n’attire pas immédiatement leur attention, ils vont voir ailleurs. Il est donc primordial de proposer un contenu facilement identifiable. Les lecteurs doivent pouvoir comprendre très rapidement de quoi parle un texte. Certaines astuces sont à connaître :
Les titres et sous-titres doivent être très parlants : les expressions toutes faites ou les titres énigmatiques sont à éviter car ils ne donneront pas envie de continuer la lecture. Il ne faut pas oublier que la plupart du temps, les utilisateurs n’atterrissent pas sur une page par hasard, ils viennent chercher une information précise et n’aime pas perdre leur temps.
Le chapô, remplaçant web de la traditionnelle introduction est à la fois un résumé de l’article et une accroche. En lisant les quelques lignes qui le constituent, l’internaute doit pouvoir déterminer si le texte qui suit va répondre à ses questions. Le chapô se doit d’être concis et riche en information. Il doit inciter l’auditeur à poursuivre sa lecture.

Jouer sur les émotions si possible

Il est maintenant reconnu que les êtres humains s’intéressent plus aux contenus provoquant des émotions qu’à ceux proposant des informations froides délivrées sans âme. La tendance penche donc vers des textes de type « storytelling », anglicisme qui signifie « raconter des histoires ». Lorsque nous sommes touchés par une histoire, nous sommes plus aptes à nous en souvenir et à la réinvestir d’une manière ou d’une autre. Cette technique d’écriture est donc de plus en plus utilisée dans les stratégies de marketing. Elle crée un lien avec la cible, une sorte d’intimité qui rassure. Les lecteurs se sentent compris et écoutés.

Soigner son écriture

Enfin, il est évident que l’écriture d’un texte doit être soignée. Les fautes d’orthographe et les erreurs de typographie rendent un contenu désagréable à regarder et à lire. Elles décrédibilisent le site sur lesquelles elles apparaissent et donnent envie d’aller voir ailleurs. De même, les phrases à la syntaxe douteuse, au sens ambigu ou dénuées d’idées donnent aux lecteurs l’impression de perdre leur temps. La mise en page a également son importance. Il est préférable de proposer un texte bien aéré et divisé en paragraphe qu’un seul bloc démotivant et indigeste.

Enfin, :-) ce qu’il faut retenir

Un contenu web de qualité n’aura que des bonnes répercussions sur le référencement. Les robots des moteurs de recherche indexeront correctement les différentes pages du site. Les lecteurs de leur côté passeront plus de temps à les parcourir, augmentant le trafic, leur notoriété et donc leur positionnement sur les pages de résultats des moteurs de recherche.
Pour créer un contenu apprécié des robots comme des internautes, il est donc nécessaire de se former aux différents procédés évoqués plus haut ou bien faire appel à un professionnel. ;-)

Les techniques de référencement sont complexes et relèvent d’un véritable métier.
Quelque soit votre besoin en termes de contenus, notre agence web pourra vous proposer le service adapté de qualité et quelque soit votre secteur d’activité.
Notre équipe Web Marketing (5 personnes) est formée dans chaque domaine client afin de vous fournir des articles d’une très grande efficacité à la fois pour le référencement et répondre au besoins d’informations de l’internaute.

Vous avez besoin d’un très bon référencement naturel et d’un très bon rédactionnel ? Nous sommes à votre écoute et vous fournir plus d’informations. Contactez-nous !

Par formulaire Par tél : 03.66.59.70.00 Par mail

Partager sur
Share on LinkedInShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+